Comment optimiser la vitesse d’un site WordPress ?

Il y a de nombreux débats à propos du temps de chargement de votre site, et généralement cela tourne autour de 2 points principaux :

  • SEO : l’algorithme de Google mesure le temps de chargement d’une page parmi ses nombreux facteurs de classement dans les recherches
  • UX (Expérience utilisateur) : il est bien établi que les sites Web plus lents créent une expérience utilisateur médiocre, augmentent les taux de rebond et réduisent les taux de conversion

Pour ces raisons, l’optimisation de la vitesse de votre site WordPress vaut généralement le temps et les efforts nécessaires. Voici quelques étapes simples à suivre pour commencer à optimiser la vitesse de votre site.

Mesurer la vitesse de chargement

La vitesse est importante, mais tester votre vitesse peut être délicat. Il existe une variété d’outils et de méthodes pour tester la vitesse de chargement de vos pages, mais la plupart testent votre site dans des circonstances idéales, et il n’y a pas deux tests identiques.

La solution ? Recherchez un outil d’analyse comparative auprès d’une source fiable, puis testez plusieurs sites WordPress (y compris le vôtre) pour avoir une idée de ce qui est bon, mauvais et… très mauvais. En comparant les points de repère de votre site à d’autres projets WordPress réputés, vous pouvez désormais définir un objectif raisonnable pour vos efforts.

Quelques outils pour mesurer la vitesse d’un site :

Mesure de la vitesse d'un site avec Google PageSpeed Insights

Faites des tests avec ces outils et prenez en compte les conseils prodigués, ils devrait vous permettre d’optimiser le temps de chargement de votre site web sous WordPress.

Améliorer la vitesse de chargement en utilisant un cache

La mise en cache est généralement la première solution pour améliorer les temps de chargement des pages, car la gestion du trafic à partir du cache peut être jusqu’à 1000 fois plus efficace qu’en PHP.

Supposons que vous serviez votre site sans aucune mise en cache : la génération de cette page peut prendre 1 500 millisecondes, tandis que la préparation de cette même page à partir du cache peut prendre 5 millisecondes. Vous pourrez peut-être effectuer 8 requêtes PHP par seconde sans mise en cache, alors que vous pouvez en traiter 8 000 par seconde avec la mise en cache.

Il est important de noter que les sites les plus gros et les plus complexes ont souvent des exigences de mise en cache spécifiques, où il est logique de mettre certaines choses en cache tout en en laissant d’autres tranquilles. Cette personnalisation nécessite généralement plus de ressources. Toutefois, si votre équipe et votre plateforme d’hébergement peuvent vous aider à transférer 20% de votre trafic vers le cache via une clé de cache sur-mesure et des fonctionnalités supplémentaires, cela peut compenser le fait que votre hardware soit plus coûteux.

Quels plugins de cache pour WordPress ?

Il existe de nombreux plugins de cache, certains gratuits comme W3 Total Cache ou WP Super Cache. Ils sont en général efficaces mais pas toujours simples à configurer. A titre personnel, j’ai opté pour un plugin payant, WP Rocket qui est vraiment très performant et vraiment simple à configurer pour la peine. Les scores de mes sites aux différents outils de test de vitesse n’ont rien à voir avec ou sans l’utilisation de cette extension.

Vérifier votre code

Votre code et vos plugins jouent également un rôle important. Si votre projet est bourré de code inefficace, le fait d’ajouter plus de hardware au problème n’est pas une solution financièrement pérenne, et encore moins scalable. Vous devez remédier à ces faiblesses, et un bon fournisseur d’hébergement web peut vous aider avec des conseils pratiques.

Optimiser vos images

Je vais enfoncer une porte ouverte, mais il convient de le noter : les fichiers image volumineux nuisent gravement à la vitesse de la page. Quelques conseils rapides pour vos images:

  • Téléchargez des images dans les plus petites dimensions requises par votre design
  • Compressez les images localement avant de les uploader, ou exécutez un plug-in de compression côté serveur
  • Utilisez le format SVG pour les visuels autant que possible
  • Utilisez un plugin comme WebP Express (gratuit) ou l’option de WP Rocket pour servir les images aux formats nouvelle génération ( les formats JPEG 2000, JPEG XR et WebP utilisent une meilleure compression pour diminuer le poids des images)

Opter pour un meilleur hébergeur

Le prestataire chez qui vous hébergez votre WordPress joue un rôle important dans la vitesse de chargement de votre site. De nombreux hébergeurs peu coûteux utilisent du matériel obsolète et ajoutent autant de comptes que possible sur chaque serveur, ce qui vous laisse moins de ressources. Ces mêmes hébergeurs sont souvent vagues sur la manière dont ces ressources sont allouées et à quoi ressemble leur infrastructure, pas facile alors de savoir où vous en êtes.

Si vous ne savez pas comment votre hébergeur hiérarchise les ressources exécutant votre projet, comment pouvez-vous les comparer aux autres ou améliorer efficacement les performances de vos pages ?

Comment trouver l’hébergeur idéal ?

Lors de l’examen d’un partenaire d’hébergement actuel ou potentiel, la transparence est essentielle. Pour faire simple, votre hébergeur ne peut pas être plus performant que l’infrastructure sur laquelle repose sa technologie. Recherchez donc un hébergeur avec des partenaires technologiques réputés.

L’un des noms les plus connus en matière d’hébergement est sans aucun doute Amazon. Amazon alimente les grandes marques telles que GE, Expedia, Pinterest, LinkedIn, Dow Jones, Adobe, Pfizer et même la NASA, en prenant en charge les meilleures sociétés d’hébergement avec des machines 64 bits dans leurs centres de données.

Alors, quels outils votre fournisseur d’hébergement doit-il mettre en place pour que votre site soit assuré de tourner rapidement?

Un réseau de diffusion de contenu (ou RDC)

Un réseau de diffusion de contenu est un réseau de serveurs proxy et de leurs centres de données réparti géographiquement. En diffusant du contenu à un utilisateur à partir d’un emplacement physiquement proche de l’endroit où il se trouve, votre site fonctionne plus rapidement et se charge mieux pour chaque visiteur.

Un serveur web full cache

Avec le bon mécanisme de mise en cache, le contenu est mis en cache sur un ou plusieurs points de présence (POP). Lorsqu’une demande est faite pour un site, le POP le plus proche de l’utilisateur fournit la page mise en cache. Cela signifie des vitesses plus rapides pour chaque visiteur.

Un stack PHP optimisé pour WordPress

Il existe plusieurs petits concepts PHP qui améliorent les performances et la vitesse. Premièrement, l’optimisation de PHP pour WordPress implique généralement que le bon nombre de php-fpm travaille pour le hardware afin de fournir un débit maximal tout en limitant les frais et en réduisant l’utilisation de la mémoire. Deuxièmement, utilisez les dernières versions de PHP pour bénéficier des dernières améliorations en termes de performances. Enfin, configurez l’infrastructure de support pour un bénéfice maximal.

Un stack hardware optimisé pour WordPress

Le hardware utilisé par un hébergeur varie considérablement. Tous ne sont pas transparents quant à la manière dont ils configurent les ressources, à l’identité de leur fournisseur, etc. En général, vous souhaitez séparer les ressources, telles que le code du site, la base de données et les sauvegardes. Et les options de base de données, comme la fiabilité et la mise à l’échelle des données, présentent des avantages. En définitive : il n’y a aucune raison pour que votre hébergeur ne dispose pas de protocoles et d’outils pour vous prouver qu’il vous apportera la rapidité dont vous avez besoin.

Pour terminer…

Bien que la vitesse de chargement soit importante, votre objectif devrait être de corriger les problèmes qui affectent considérablement la vitesse de la page, plutôt que d’essayer d’atteindre le score de référence parfait ou de gagner une milliseconde sur votre temps de chargement.

En fait, vous pourriez même considérer que 1 milliseconde est une métrique ridicule. Est-ce que cette milliseconde va vraiment être perceptible par vos utilisateurs ? Il est clairement beaucoup plus important de se concentrer sur les améliorations systémiques menant à des résultats mesurables. La qualité de votre code et les capacités de votre hébergeur, ainsi que les outils qu’il utilise, constituent un excellent point de départ pour cela.

Mots-clés :